• DaquíDòc

    Outil d'éducation artistique et culturelle à destination des enseignants, des formateurs et des élèves...
  • DaquíDòc

    Outil d'éducation artistique et culturelle à destination des enseignants, des formateurs et des élèves...
  • Pourquoi DaquíDòc ?

    ... pour partir à la découverte des patrimoines occitans en Nouvelle-Aquitaine et favoriser la création contemporaine...
  • Les projets DaquíDòc

    ... participez au développement de la créativité et des pratiques artistiques en partageant votre projet sur DaquíDòc.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Rechercher dans les ressources

     
Périodes
Domaines

Visualiser sur la carte

Voyager dans le temps

Genres poétiques des troubadours

Dès la première moitié du XIIe siècle, les principaux genres poétiques représentatifs de la poésie des troubadours existent déjà. Pierre Bec classe les genres pratiqués par les troubadours en deux grandes catégories : les genres aristocratiques tel que la cançon, la sirventés, la tençon, le planh ou encore le partimen, et les genres populaires tels que l’alba, ou la pastorela.

Héritage des troubadours

De Dante à Max Rouquette, des poètes de la Pléiade à Léo Ferré et Alain Baschung, l’héritage poétique des troubadours est multiple et omniprésent tout au long des huit siècles de poésie occidentale qui nous séparent d’eux ; même après qu’on a oublié leur existence et leur art.

Conquête de l'Europe par les troubadours

De nombreux troubadours servirent les plus grands princes et mécènes du monde occidental, notamment en Catalogne, Castille et Italie du nord. Dans ces régions des cours aristocratiques, princières ou même royales possèdent ainsi une forte identité culturelle occitane.

L'Europe des troubadours

Certaines cours imprégnées de culture occitane étaient situées en-dehors des limites du domaine occitan actuel et de l’époque. Les notions d’état, de nation, de citoyenneté n’ayant pas été définies au Moyen Âge selon les termes que nous connaissons aujourd’hui, la plupart des troubadours, occitans et souvent issus de territoires politiquement autonomes, sont allés servir les plus grands princes mécènes du monde occidental...

L'art des troubadours

Artistes complets pour lesquels texte et musique ne font qu'un, les troubadours fascinent tous ceux qui s'arrêtent sur leurs productions. Avec ses poésies chantées de langue occitane, Guillaume IX d'Aquitaine initie un courant qui se développe dans les cours occitanes et s'élargit rapidement hors de son territoire. Dès le XIème siècle, les conceptions de l'amour et de la courtoisie sont au centre des préoccupations des troubadours.

Le trobar

On désigne par trobar aussi bien l’ensemble de la production troubadouresque que l’acte de créer propre aux troubadours. C’est du verbe trobar que provient le mot troubadour, trobador en occitan. Un troubadour est un poète et un musicien du Moyen Âge dont la langue de prédilection est l’occitan, ou langue d’oc.

Les styles de trobar

Toute classification en littérature, et particulièrement au Moyen Âge, ne saurait être parfaitement délimitée et parfois il est bien difficile de savoir avec certitude à quelle "école" rattacher tel ou tel troubadour ou tel ou tel de ses poèmes. Les théoriciens du trobar distinguent cependant trois grands styles.

La musique des troubadours

Les quelques 2500 poésies formant l’œuvre des troubadours nous sont parvenues par l’intermédiaire d’environ 90 manuscrits. Seulement 260 de ces pièces sont notées avec leur mélodie.
Les manuscrits les plus anciens contenant des créations troubadouresques remontent au début (chansonnier R) ou au milieu (chansonnier X) du XIIIe siècle.

Jaufre Rudel

Nombreux sont les princes de Blaye qui portèrent le nom de Jaufre Rudel rendant ainsi difficile l’identification du Jaufre Rudel troubadour. Quels que soient les éléments biographiques de la vie du poète de Blaye, ils ne sauraient changer les termes de sa légende qui, bien plus que sa poésie, a fait la postérité du troubadour.

Arnaut Daniel

Arnaut Daniel qui n’a eu de cesse de signer ses chants de son prénom est aussi connu par de multiples périphrases. Nommé "miglior fabbro" par Dante puis "gran maestro d’amor" par Pétarque, tantôt "coryphée du trobar ric" tantôt "bon ouvrier des lettres", notre poète apparaît comme indissociable de ses chansons.

Mystères de noël

Au Moyen Âge, les Mystères étaient des pièces de théâtre à thèmes religieux, jouées dans les églises et sur les parvis et mettaient en scène aussi bien les puissances divines (Dieu, anges, diables ...) que les scènes les plus triviales de la vie quotidienne.

Foire de la latière

La Foire de la Latière apparaît au Moyen Âge et s’inscrit dans la vaste dynamique européenne de ce type de rassemblements commerciaux et festifs.
La Latière est un site forestier de la région de la Double, hameau de la commune de Saint-Aulaye...

La polyphonie pyrénéenne

Bâtie à partir d’une poésie chantée préexistante appelée en occitan aire (air), cant (chant) ou normala (voix "normale"), la polyphonie est constituée d'une ou de deux voix issues de ce chant.
Ces voix sont improvisées, l'une dans l'aigu - la hauta (la haute) - l'autre dans le grave - la baisha (la basse) ou contrabaisha (contrebasse) formant, quel que soit le nombre de chanteurs, deux ou trois voix distinctes.

La cornemuse des Landes de Gascogne

De toutes les cornemuses présentes sur le domaine français, la boha s’en distingue par son type organologique. En effet, elle est la seule représentante du type "clarinette", ce qui signifie que, contrairement aux autres cornemuses qui ont un tuyau mélodique avec une perce conique pourvue d’une anche double – comme le hautbois – le tuyau mélodique de la boha a une perce cylindrique et porte une anche simple, à l’instar de la clarinette.

La flûte à trois et le tambourin à cordes

L’iconographie européenne révèle l’appartenance de ce couple à l’instrumentarium médiéval. De nombreuses représentations jalonnent la France et l’Europe aux XIVe (cathédrale de Rouen) et XVe siècles (Voûte de la Basilique Santa-Maria sopra Minerva, Rome).

En 1527, l’instrument est bien connu en Béarn, le roi Henri II d’Albret condamnant par lettres patentes les "tambourins" qui viennent troubler la quiétude des édifices religieux.

La vielle à roue

Tout naturellement la vielle à roue, lointaine descendante de la symphonie et véritable instrument orchestre, deviendra l’un des acteurs essentiels des fêtes traditionnelles d’Aquitaine. Ainsi, du début du XIXe au milieu du XXe siècle, sa présence et sa pratique sont largement attestées en Aquitaine, du haut de la Chalosse au Périgord, où elle prend divers noms comme sonsaina, somsaina, sonsèna, zonzèina, shonshaina, resseguet, vièla, viola… Par contre, à ces mêmes époques, elle semble avoir été absente de la partie Sud Gascogne, en particulier du Béarn.


La cornemuse en Dordogne

Les recherches de Jean-François Chassaing et de Thierry Boisvert ont permis de connaître ces instruments anciens qui se rattachent à l’organologie et à l’esthétique des chabretas du Limousin, tout en possédant des caractères originaux. Ainsi, dans la région de Sarlat, le chabretaire-fabricant Martin Véral, né en 1867, a laissé quelques instruments remarquables, conformes au type décrit ici mais d’une esthétique très sobre.

Répertoires chantés

Les textes de style lettré reflètent la mode littéraire d’une époque. La mode des bergeries au XVIIIe siècle et le style Galant sont à l’origine de la composition en Béarn et Bigorre de nombreuses chansons que recueils et almanachs ont également popularisées dans l’ensemble de la Gascogne.

Bourrées

La bourrée, mot dont l'étymologie reste inconnue,est une danse qui couvre, en France, une aire très vaste, laquelle englobe les régions de son centre et les pourtours de celles-ci.
Pour ce qui concerne l'Aquitaine, les bourrées - appelées ici borrèias - y étaient présentes sur deux territoires qui concernent ses marches : le Périgord (département de la Dordogne) et le Haut-Agenais (département du Lot-et-Garonne).

Branles d'Ossau

S'agissant du Béarn, l'aire de pratique du branlone concerne que la partie montagnarde du domaine.
Au XIXe siècle, il est attesté dans les trois vallées principales – Barétous, Aspe et Ossau -, de même qu'en terre de Bigorre, dans la vallée d'Arbéost-Ferrières, limitrophe de la vallée d'Ossau.

Congòs

Le congò est une danse à quatre danseurs (plus rarement à huit), soit deux couples face à face, voire quatre, dit alors barrejat (mélangé) ou en rond, avec dans ce second cas, un nombre indéfini de participants. Mais dans les deux dispositifs avec des évolutions qui rompent radicalement avec l'antique configuration en chaîne.

Joseph Canteloube

Né le 21 octobre 1879 à Annonay, mort le 4 novembre 1957 à Grigny. 
En 1901, il se marie avec Charlotte Marthe Calaret, à Malaret, et entame le collationnement des chants populaires du Quercy et d'Auvergne.

Bailero de J. Canteloube

Chants d’Auvergne est un recueil de chants traditionnels collectés dans la région d'Auvergne, puis harmonisés et orchestrés par Joseph Canteloube entre 1923 et 1930.
Le plus connu des Chants d'Auvergne est Baïlèro.

Le violon

La pratique du violon semble avoir largement baigné l’ensemble de l’Aquitaine de façon très ancienne. Des contrats d’apprentissage "d’artisans-ménétriers" apprenant violon, ou violon et couple flûte/tambourin, sont connus en Gascogne dès le XVIIe siècle. D’ailleurs, les témoignages recueillis par F. Arnaudin montrent l’existence d’une forte densité de violoneux autour du Bassin d’Arcachon, dans le Buch et le Born à la fin du XVIIIe siècle.

Patrimoine culturel immatériel

La Convention de l'Unesco pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel définit le PCI comme patrimoine vivant : un patrimoine traditionnel, contemporain et vivant à la fois. Découvrez toute l'étendue et la richesse de ce patrimoine en ex-Aquitaine : de Dax jusqu’à Mont-de-Marsan dit la chanson… mais aussi de Laruns à Luxey, de Nontron à Bazas, Langon, Agen ou Sarlat.

Fête

Fêtes et festivals scandent le territoire et rythment la vie de ses habitants, de ses visiteurs, qui en blanc et rouge, en chamarre, béret, en jeans… se transforment en Festaires (prononcez festaïres).
Qu’elle soit patronale, liée au calendrier liturgique ou saisonnier, aux professions traditionnelles, la fête semble bien la culture partagée par l'ensemble des pays aquitains, une identité revendiquée par tous : autant de façons d'être originales héritées des siècles passés et qui sont notre part d'universel.

Fêtes patronales

Chaque village, chaque ville, voire chaque quartier, possède sa fête. Placée sous l’égide d’un Saint Patron, entre messe, course de vaches, passe-rue ou bal, elle emprunte autant au religieux qu’au profane.
Une fois par an, la fête patronale est notamment l’occasion du rassemblement des familles et de toute la communauté villageoise. Elle est le moment privilégié de réaffirmer en son sein comme à l’extérieur les liens qui unissent ses composantes.

Fêtes de Bayonne

Le dernier mercredi de juillet donne le signal d’ouverture des Fêtes de Bayonne. Depuis 1932, les fêtes d’été qui ont remplacé la Saint Léon du mois de mars, déroulent dans la cité chœurs, défilés de chars, musiciens, danseurs…

Fêtes de la Madeleine

Les Fêtes de la Madeleine de Mont-de-Marsan sont parmi les plus importantes de Gascogne, l’un des moments majeurs du cycle festif – véritable rite de passage – des jeunes générations avec les fêtes de Bayonne et de Dax.

Carnavals

Carnaval est une fête répandue partout en Europe et en Amérique du Sud.
Il débute à l'Épiphanie qui marque la fin des fêtes de Noël et s'arrête le mercredi des cendres, début de la période de carême. Marqué par des dates du calendrier chrétien, le sens de cette fête est également lié au cycle des saisons, Carnaval marquant en Europe le passage de l’hiver au printemps, de la stérilité des terres à leur remise en culture.

Carnaval Biarnés

Le Carnaval Biarnés a été créé à Pau en 1985 autour des traditions carnavalesques pyrénéennes, succédant à un carnaval organisé autour d’un défilé de chars éteint dans les années 1950. Il a depuis souhaité s’inscrire dans les dates traditionnelles, la crémation de Sent Pançard intervenant à Pau le soir de mardi gras.
Ce grand carnaval urbain (Pau) ouvre un vaste espace aux différentes expressions culturelles béarnaises et plus largement gasconnes...

Carnaval de Nontron

Déjà connue au Moyen-Âge, elle appartient à un vaste ensemble de pratiques répandues jusqu’en 1945 dans seize départements du sud de la France, particulièrement en Languedoc et en Provence.
La mascarade des Soufflaculs de Nontron a généralement lieu en avril. Cette forme carnavalesque s’inscrit dans un rituel de circulation des souffles pour faire venir le printemps...

Carnaval de Géronce

Le Carnaval de Géronce est sans conteste le plus vieux Carnaval du Béarn. Depuis des siècles Géronce et l’ensemble des villages du Josbaig (la vallée du Joos) ont su perpétuer la pratique des mascatèras (mascarades) qui fait leur célébrité dans toute la plaine du Gave, de Navarrenx à Oloron.

Faranla en Vallée d'Ossau

Faranlà est aujourd’hui à Laruns, la soirée qui rassemble les danseurs des villages du Haut-Ossau au cours de laquelle on danse plus particulièrement les branles en chaîne au son de la voix après que l’on a fait brûler l’effigie de carnaval...

Fête de Saint-Jean à Bazas

La cité de Bazas fête le 24 juin saint Jean-Baptiste, son saint patron, sur place de la Cathédrale du même nom. La fête débute par un spectacle commémorant l'ancien devoir de la ville auprès du seigneur ou du roi, tuteur de la cité qui voyait le don d’un taureau.

Fêtes de Saint-Jean à Lescar

à Lescar, première capitale du Béarn et siège de l’ancien évêché, le Huec de Sent Jan est organisé, chaque année, au soir du 23 juin.

Noël

Divers rites anciens marquent en Aquitaine la fête de Noël. La fête chrétienne commémorant la naissance de Jésus se superpose par exemple au solstice d’hiver. De cette superposition, découlent particulièrement deux grands types de manifestations populaires de Noël : Halhas de Nadau et Pastoralas.

Feux de Noël en Bazadais

« Nous faisions le feu pour Noël. Je me rappelle bien que je faisais le tour du champ avec un flambeau. Papa préparait les flambeaux et les allumait. A la tombée de la nuit, nous faisions le tour du champ mon frère et moi »...

La Torrèle de Capbreton

À Capbreton la halha de Nadau nommée « la Torrèle » » est embrasée, après la messe de minuit, sur la Place de la mairie ou Place Saint-Nicolas, patron de Capbreton.

Métiers et spécialités d'Aquitaine

Divers pays d’Aquitaine célèbrent leurs productions agricoles, leurs spécialités gastronomiques ou plus largement économiques...

Fête de la Morue

S'inscrivant parmi les événements majeurs de la vie culturelle en Gironde, la Fête de la Morue rappelle chaque année les liens indéfectibles qui existent entre l'histoire de la ville et le commerce de ce poisson.

Fête du sel

La Fête du sel de Salies-de-Béarn créée en 1980, se déroule durant quatre jours la deuxième semaine de septembre, du jeudi au dimanche. Depuis 3000 ans, le sel est exploité à Salies-de-Béarn et l’on en produit encore aujourd’hui neuf cents tonnes par an...

Foire au fromage

Depuis des siècles, à la descente des troupeaux, Laruns était le théâtre d’un marché aux bestiaux et de la vente des fromages produits en estives.
Perpétué au fil du temps par le Comice Agricole, le concours du meilleur fromage fermier de la Vallée d’Ossau a lieu chaque année le premier week-end d’octobre.

Instruments de musique

L'Aquitaine concentre une grande variété d’instruments de musique dits traditionnels.
En effet, si les accordéons diatoniques, les hautbois ou les violons sont bien connus du grand public et présents dans la plupart des traditions musicales populaires ou savantes d'Europe et du continent américain, les autres instruments du patrimoine aquitain surprennent bien souvent.

Accordéon

Curieusement, cet instrument de musique, indissociable de la révolution industrielle du 19ème siècle et dernier arrivé dans les traditions musicales populaires, peut prétendre à la plus grande ancienneté puisqu’il utilise le même principe sonore que le cheng, un orgue à bouche déjà connu en Asie 3000 ans avant J.C.

Fifre

L’histoire de l'origine du fifre se confond avec celle de la flûte traversière née vraisemblablement plusieurs fois, dans de nombreuses parties du monde.
Le pifre ou pihérèt, décrit comme « une fllûte traversière à 6 trous, instrument de berger des Landes et de Gironde », est connu de la Gironde jusqu’au Gers, mais aussi d’une partie de la Dordogne, du Lot-et-Garonne et de presque toutes les Landes...

Chant

Le fait de chanter, pour si banal qu'il puisse paraître, cache en fait une multitude d'expressions qui renvoient à des pratiques culturelles très enracinées, s'exprimant différemment selon les contextes et les régions.
Les cultures vocales d'Aquitaine sont soit monodiques, soit polyphoniques...

Chant monodique

Le chant monodique, général en Aquitaine, peut être exprimé soit par un seul individu soliste soit par un collectif de chanteurs.

Artisanat

Bohas, tambourins, flûtes à trois trous, quilles, sonnailles, échasses… sont tous fabriqués par des artisans détenteurs d'un savoir-faire hérité ou réappris, dans tous les cas transmis de génération en génération.
Ces nombreuses professions, qu’elles soient communes à l’ensemble de la région, partagées avec les régions limitrophes ou spécifiques à une aire, dessinent aussi l’identité des territoires...

'Na jornada a Bornaseu (le savoir-faire autour du chataigner)

Tot lu monde iò dira : los pus braves paniers venen dau Limosin.
Au delà de cette évidence, il en vient une autre, parmi les plus beaux paniers d'éclisses de châtaignier faits en Limousin, ceux de Maurice Javelaud tenaient bonne place. Par centaines, paniers e deschas (panières) sont nés de l'alliance de ses doigts et du couteau. D'un savoir-faire acquis auprès de son père durant ses jeunes années il développa une véritable activité vannière une fois à la retraite.

Le moulin de Niel

"Ce document a été tourné en 2011 auprès de M. Edmond VALEILLE, à son domicile au Moulin de Niel, sur la commune de Chauffour sur Veil. L'histoire d'un moulin fondé en titre datant du 12ème siècle qui a été réhabilité par un passionné . Après 16 ans de travaux la farine coula à nouveau en juillet 2000"

Las farçaduras de blat negre

Les farci-dures ou farcidures ou farcedures ...
Yvonne Thieyre a été restauratrice à Saint-Hilaire-Taurieux (19) toute sa vie, elle était réputée pour plusieurs de ses spécialités, dont ces farcedures pour lesquelles on n'hésitait pas à faire quelques kilomètres . Une recette qu'elle tient de son père originaire de Neuville, commune voisine. Elle nous livre ici, dans une excellente langue qu'elle se plait à pratiquer, sa recette des farcedures mais aussi quelques anecdotes.

Fêtes calendaires

D'un solstice à l'autre, de Noël à la Saint-Jean d'été, l'Aquitaine s'embrase de feux : halhas de Nadau (brasiers de Noël) et feux de la Saint-Jean. Entre les deux, Carnaval fête le passage de l'ombre vers la lumière, de l'hiver au printemps...
Les fêtes calendaires traduisent le rythme cosmique des saisons. Par elles, l'Homme entre en résonance avec la nature, marque le passage des saisons, du jour vers la nuit et de la nuit vers le jour. Il rend hommage à l'abondance, à la fécondité des récoltes.

Danse

L’une des activités ludiques les mieux partagées de l’ancienne société traditionnelle était sans conteste la danse : au son de la voix ou quand cela était possible à celui des instruments de musique.
La redécouverte des danses traditionnelles dans les années 1970 et la collecte des anciens danseurs ont abouti à un fort mouvement de pratique à travers de nombreux ateliers et plus encore de fêtes et de bals qui jalonnent le calendrier annuel.

La banda

La "banda" désigne à la fois un genre musical, un type de répertoire et de formation instrumentale. C'est un genre musical déambulatoire en situation festive et statique à l'occasion de rencontres sportives. Si le phénomène banda se caractérise  par une inspiration hispanique, il constitue néanmoins une spécificité gasconne puisque les bandas n’ont pas d’équivalent de l’autre côté des Pyrénées… Les bandas tendent à définir un territoire festif centré sur l’Aquitaine et le Gers, mais aux marges floues, véritable réseau de lieux diffus, s’étendant aussi bien au Sud de la France qu’à la région parisienne.

Fêtes de Dax

Jusqu’en 1948, les fêtes étaient liées à de grandes foires aux bestiaux qui, depuis le début du XIXe siècle, avaient lieu fin août ou début septembre. Les grandes foires de Dax, apparues au Moyen Âge, donnaient lieu, comme souvent en Gascogne, à des lâcher ou à des courses de vaches. Dans ce cadre, la mode espagnole des courses de taureaux s’est, depuis le XIXe siècle, peu à peu développée. En raison du tourisme thermal, les fêtes trouvent depuis les années 1980 leur place autour du 15 août.

Fêtes de Laruns

Cette fête présente un concentré des traditions populaires du Béarn. Les habitants revêtent à cette occasion les magnifiques costumes traditionnels, pour la plupart anciens, reflet des modes vestimentaires des XVIIIe et XIXe siècles. Pratique instrumentale dont la tradition est ininterrompue dans cette vallée, polyphonie vocale, danses d'hommes et mixtes lui donnent par ailleurs un relief particulier.

Fête des bœufs gras

Cette manifestation correspond à un type de pratique très ancien en France et en Europe à l’image du cortège du bœuf gras de Paris réactivé en 1998. Le concours a, par ailleurs, été créé par la municipalité sur le modèle des fêtes et comices agricoles du XIXe siècle.
Les bazadais font remonter la manifestation au Moyen Âge et à la cérémonie de don, au clergé, d’un taureau par les bouchers de Bazas.

Rondeaux

En Gascogne, le terme rondeau (rondèu, arrondèu, rond, saut), qui a succédé à l'appellation plus ancienne de branlo, désigne une pratique chorégraphique apparentée aux branles de la Renaissance (et plus anciennement aux caroles – rondes chantées – du Moyen Âge), pratique dont toutes les régions de France ont connu l'usage (XVe, XVIe siècles).

Artús

Après treize années à fouiller sa mémoire à la recherche de souvenirs qu’il n’a pas connu, Artús crée son folklore en s’émancipant des dogmes de la tradition, en dépassant l’héritage qu’il a reçu.
Métissé, créolisé, il a remis en cause sa pratique pour obtenir une vision universelle du monde à travers l’ultralocal. Radical, brut et indomptable, Artús ne cherche rien, n’attend rien, il s’impose et existe dans l’uniformisation actuelle.

Joan Francés Tisnèr

Chanteur-musicien et auteur-compositeur, créateur de spectacles et d'événements. Son univers sonore résonne des chants occitans de tradition et de composition, d'improvisations vocales accompagnées du tambourin à cordes, de percussions aux pieds, d'accordéon diatonique et aussi de musique électroacoustique puisant dans le paysage sonore rural et urbain environnant.

Artús - Los negats de Bròcars

Cet album s'appuie sur des textes du poète gascon Bernard Manciet, contes et légendes collectés avec Hubert Cahuzac dans la Grande Lande entre 1961 et 1964. Bernard Manciet a repassé ces textes par sa plume, dressant un tableau psychédélique d'une Lande dont le souvenir nébuleux transpire ici au travers de la musique d'Artús.

Mossur Artús

Avec la nouvelle formule de familha Artus, des envies germent, et notamment celle de faire danser les gens jusqu'à ce que mort s'ensuive dans les petits bals perdus. C'est ainsi que mossur Artus est né, une formule de la familha plus "légère" en termes de logistique, car acoustique, et plus "adaptée", car entièrement vouée à la danse..

Joan Francés Tisnèr - Tèrra de Lutz

Une expérience poétique inédite... Musique, images et langue d'oc se croisent, se mêlent et fusionnent pour nous transporter au coeur des paysages, de la nature et des éléments, dans un univers mouvant d'ombre et de lumière. Les photographies de Georges Souche, mises en scène et mixées en direct par un artiste vidéaste, enveloppent les musiciens et portent leurs improvisations, tandis qu'à travers la voix de Joan Francés Tisnèr résonnent les mots de Max Rouquette, Philippe Gardy ou Bernard Manciet.

Saint-Jean d'Été

Une grande partie de l’Europe a pour coutume de célébrer, le 24 juin, la fête chrétienne de Saint Jean-Baptiste et celle du solstice d’été. Ce moment de l’année où la durée de la nuit est la plus courte est marqué par de grands feux de joie et des processions éclairées à la lumière des torches qui finissent d’abolir cette nuit.

Garburada d’Oloron

La Garburada d’Oloron-Sainte-Marie célèbre chaque premier samedi de septembre le plat emblématique et ancestral de la cuisine béarnaise. Plus qu’une soupe, la garbure est le plat central de la table traditionnelle...

Fête des Bergers

Depuis 1980, la Fête des Bergers d’Aramits a lieu tous les ans le troisième week-end de septembre. Elle fait suite à la nuit des bergers, un bal qui avait lieu traditionnellement à la fin de la saison estivale, au moment où les troupeaux descendaient des estives.
La fête allie aujourd’hui rencontres professionnelles et culturelles autour de deux emblèmes du pastoralisme : le métier de berger et le chant.

Festivals

Le concept de Festival, relativement récent puisqu’il apparaît en 1830, a connu un essor considérable depuis 1945. Ce terme qui n’est pas sans plaisamment résonner avec fêtes, carnaval ou estival présente de fortes similitudes avec les fêtes traditionnelles...

Félibrée du Périgord

La Felibrejada ou Félibrée est la grande fête de la langue et de la culture occitanes en Périgord. Chaque année, depuis 1903, une ville du Périgord accueille plus de trente mille personnes venues de tous les horizons...

Festival de Siros

L'année 1967 voit la création du Festival de la Chanson Béarnaise à Siros petit village de la plaine du gave de Pau, au bord de la N.117 qui rassemble jusqu’à 15000 personnes et devient en quelques années l’acteur incontournable de la langue et la culture béarnaises. Depuis cette date, tous les 4ème week-end de septembre, le village est le rendez-vous des groupes de chant, chanteurs individuels, conteurs et amateurs.

Uzeste Musical

Haut lieu du jazz, de l’improvisation ou du happening, le Festival d’Uzeste, créé en 1977, est le lieu de toutes les oralités...

Musicalarue de Luxey

Créé en 1990, le Festival Musicalarue a lieu chaque année à la mi-août à Luxey. Ce petit village des Landes accueille plus de 60 groupes de musique, troupes et compagnie pour trois ou quatre jours et nuits entières de fête...

Hestiv'Òc

Depuis 2005, chaque deuxième quinzaine d’août, Hestiv’Òc célèbre langue et culture occitanes et invite les cultures du Sud à se rencontrer à Pau, capitale du Béarn. Cette manifestation majeure de l’été béarnais se situe au carrefour du festival et de la fête patronale, tenant lieu aujourd’hui de « fêtes de Pau »...

Fifres de Garonne

À Saint Pierre d'Aurillac à 60 km au sud de Bordeaux, région paisible rythmée par les caprices de la Garonne et le travail à la vigne, le Festival des Fifres de Garonne est né en 1991 de l’envie de réunir tous les joueurs de fifres et tambours de la région, et de faire une grande fête...

Nuits Atypiques

Les Nuits Atypiques de Langon, créées en 1992, ont lieu du jeudi au samedi la dernière semaine de juillet.
Le festival a pour projet de valoriser la diversité culturelle et linguistique en faisant découvrir l’altérité musicale des « musiques du monde »...

Hautbois

Dans l’actuelle région Aquitaine, la pratique du hautbois traditionnel est aujourd’hui quasiment inexistante : attestée par Félix Arnaudin dans les Landes dans la seconde moitié du XIXe siècle — mais depuis longtemps obsolète — ; encore assez peu présente, de nos jours, dans la musique béarnaise. Cependant...

Fabrication de la flûte à trois trous

Selon l’aire de jeu, la flûte à trois trous recouvre diverses appellations : galoubet en Provence, txistu et chirula au Pays basque et flabuta en Gascogne. Jouée d’une seule main, l’autre main frappe une percussion : un tambour à peau en Provence ou un tambourin à cordes en Gascogne et en Béarn, formant alors un couple instrumental flûte/tambourin à cordes.

Fabrication du tambourin à cordes

Nombreux sont les facteurs d’instruments traditionnels qui ont dû se réapproprier ou réinventer des techniques de fabrication. Chaque fois, le renouveau de la facture instrumentale des années 1970 s’effectue avec incertitude, hésitation et tâtonnement, alliant des techniques dites traditionnelles à des tours de main adaptés à la pratique instrumentale actuelle...

Fabrication des quilles de neuf

Les techniques de fabrication des quilles de neuf (quilhàs de nau) ont évolué au début du XXe siècle tant grâce aux innovations technologiques et à la mécanisation des appareils, qu’au renouveau du jeu des quilles à l’entre-deux-guerres avec des variantes dans la forme, la taille et la matière.

Transmettre la Bourrée

Ce film a été réalisé auprès de Marcel Belette, qui dès les années 1960 a inlassablement collecté le répertoire chanté et dansé de la région de Pompadour - Juillac à l'ouest de la Corrèze [...] Une histoire de transmission, d'appropriation, d'interprétation...

Ua sopa de calhau

Un loup frappe à la porte de la poule un jour de froid pour faire une soupe avec elle.

"Un jour de froid, à l'entrée de la nuit, un loup, très très vieux, s'approche du village des animaux..."

Jan de l'Ors

Jan de l’Ors est moitié homme, moitié ours et il devra faire valoir sa différence dans une société qui admet difficilement que l'on puisse suivre un autre chemin que le sien. Plus qu'une aventure, c'est un voyage initiatique pour passer de l'enfance à l'âge adulte qui est ici raconté.

Vers le livret pédagogique : Jan de l'Ors
Pour développer : Spectacle "Jan de l'ors"

"Petit-Jean des poilus"

L'histoire d'une amitié entre un garçon et un soldat, pendant la Guerre de 14.

Livre suivi par des lettres des tranchées (originales) et par un complément historique permettant aux élèves de situer le contexte du récit.

De qui ei ?

Une souris trouve une clochette et parcourt les estives pour savoir à qui elle appartient.

Une écriture à partir d'un conte d'Armelle Raillon. Un album de lecture, prétexte à la découverte des sonnailles dans les Pyrénées.

Livret pédagogique en cours

" Le secret des bois de Lascaux"

Un album sur la découverte de la célèbre grotte de Lascaux, qui se lit comme une aventure où l'exactitude historique sert de référence. Une belle façon de saluer cette fabuleuse découverte, où la fiction dépasse la réalité, au point de devenir un excellent scénario de bande dessinée.
Exploitation pédagogique interdisciplinaire, lecture, arts visuels, histoire, patrimoine...

Livret pédagogique en cours

La bèstia de sèt caps

3 versions (de la plus simple à la plus complexe) afin de permettre un travail de lecture en classe sur plusieurs niveaux.

« Il était une fois, un homme et une femme très pauvres. Ils n’avaient à la grange qu’une chienne et une jument fort maigres. Pour vivre, ils travaillaient un tout petit jardin et l’homme pêchait près de la maison. Un jour...… »

45 poésies en occitan

Recueil de 45 poésies en occitan (gascon, lemosin et lengadocian).

Les techniques artistiques
Traduction des poésies en français

COMPTINAS

28 comptines traditionnelles qui complètent la production d'outils de littérature jeunesse en occitan, et qui favorise l'apprentissage de la langue. 14 illustrateurs ont participé à cet ouvrage. Possibilité de travailler les arts visuels, en plus de la langue.

Exploitation pédagogique en cours

LO CÒTH ARROI

Il était une fois, quand les animaux et les arbres parlaient, un oiseau aux plumes grises. Inconnu, pourtant il était là. D'où venait-il? Sûrement du pays où souffle le vent. Comment était-il arrivé? Peut-être le vent...

La craba mensongèra

C'était au temps où les animaux parlaient. Un homme avait trois fils et une chèvre... très menteuse...
Disponible en gascon et en languedocien

Voir la fiche pédagogique

Maria la hagarda

Dans la vie il ne faut pas être trop fanfaron ! Demandez à Maria, l'orgueilleuse, "tè", ce qu'il peut se passer sinon...

Voir la fiche pédagogique
 

Lo gatòt e la bossòla

Pourquoi donc le chat a-t-il volé la boussole ? Pourquoi veut-il du lait? Quel chemin avant d'en trouver, combien d'endroits visités, de mondes, de bêtes rencontrées, de choses découvertes. Quel voyage, sans perdre le nord ! 

Voir la fiche pédagogique

Arrepic

« Arrepic, c’est un spectacle de poche pour les enfants, qui sait aussi attirer l’oreille des grands. »

Arremudis

« Un gave et une vielle à roue, des fées et une flûte, un Grand Père et une cornemuse…Une invitation au voyage avec le subtil contrepoint de la mélodie des mots et celle des instruments. »

Carnaval

«  – Tu sais, petit, Carnaval est un magicien, pour faire tomber les masques il en met un de plus, il sait faire se rencontrer les gens qui ne se connaissent pas, il sait faire dire aux gens ce qu’ils n’ont pas le droit de dire, il sait faire dire aux amoureux ce qu’ils ont à se dire, il sait faire se toucher les pieds des arcs-en-ciel. »

Lo monde

« Les gens… d’ici, d’ailleurs ou de nulle part d’ailleurs, un Basile qui rappelle un André, un voisin… »

Hadas

Les fées, daunas d’aiga, dauna blanca  femmes d’eau et dame blanche, des légendes et histoires de la montagne et du gave, personnages étranges, gardiennes, dangereuses pour qui s’en approche, elles nous ouvrent des portes qu’il vaut mieux ne pas franchir.

Contes solo

Découvrez à travers cette page une présentation de trois conteurs de la région…

Spectacle "Jan de l’ors"

Ce conte traditionnel très connu dans les Pyrénées, nous présente Jean de l’Ours, moitié homme, moitié ours, qui devra faire valoir sa différence dans une société admettant difficilement que l’on puisse prendre un autre chemin que celui du conformisme.

Associé à la fiche pédagogique Jan de l'ors

Trencadit

« Un trad bien pêchu, léché, un son riche, le quartet Trencadit propose une relecture du bal gascon. »

Huec

 

« Huec est un trio acoustique de jeunes musiciens poly instrumentistes. Ils piochent dans le répertoire du bal en l’enrichissant par des créations personnelles tout en finesse : une formation efficace pour vous faire danser! »

Gotejada

« L’orage s’est abattu et reste ce colosse, monumental à l’image de Neptune dans la représentation antique. »

Lo Trebuquet

« Véritable machine à songe au pouvoir contemplatif, le spectateur se laisse bercer par les sonnailles, gongs et autres angklungs qui se déclenchent au gré du parcours de l’eau.

Parcours sensoriel »

Parcours sensoriel

Soyez curieux, dans tous les sens!!

Plus qu’un parcours sensoriel, découvrez le fil rouge thématique tout au long des boîtes à éveils et rendez-vous autour de la table des saveurs !!!